Return to site

#StartUpFleurie - Popfleurs

Hélène Taquet, co-fondatrice de la start-up Popfleurs, répond aux questions de Café Fleur sur son business de fleurs made in France.

Popfleurs, c'est une start-up créée en 2014 par Hélène Taquet et Beatrice Spelmans. Son coeur de métier est l'organisation d'ateliers fleuris (confections de bouquets, couronnes de fleurs,...) pour les entreprises. Leur originalité ? Les deux fondatrices utilisent des fleurs françaises, dont la plupart provient de l'exploitation familiale d'une des fondatrices.

Café Fleur: Avant de commencer, pourriez-vous nous dire qui se cache derrière les paysagistes “insolentes” de l’aventure Popfleurs et comment celle-ci est-elle née?

Popfleurs: Béatrice est belge et a été médecin généraliste avant de devenir paysagiste. Je travaillais dans l'immobilier et développe la culture des fleurs dans la ferme familiale à Blécourt dans le Nord de la France. Nous nous sommes rencontrées à l'Ecole Nationale Supérieure du Paysage de Versailles, nous avons crée de nombreux jardins chacune de notre côté avant d'avoir envie de partager notre passion et vision décalée de la fleur et des bouquets.

Popfleurs a 2 objectifs :

- ramener la nature au coeur de l'entreprise par le biais de séminaires ou d'événements

- soutenir et promouvoir la fleur française.

Nous utilisons l'adjectif "insolentes" pour nous décrire car l'ambition de faire évoluer le monde de la fleur en France relève du défi voire de l'insouciance! Et puis je crois que nous avons un ton particulièrement direct qui plaît à nos interlocuteurs.

Café Fleur: Dans une filière de la fleur particulièrement peu française (pour rappel, 80% des fleurs achetées en France sont importées), Popfleurs met en avant des fleurs Made in France. Pourquoi ce choix “insolent” et comment ce positionnement est-il vu par vos clients ?

Popfleurs: Cela a été une évidence pour nous dès le début, à l'heure du slowfood, le slowflowers est en marche : comment dans ce contexte acheter et utiliser des fleurs du bout du monde, polluées, cueillies machine, n'ayant aucun charme pour nos ateliers ? Non, nous avons en France des producteurs qu'il faut encourager, c'est toute une économie locale qui se développe autour de cela, la France était traditionnellement une grand productrice de fleurs: nous avons des variétés magnifiques qu'il faut faire connaître, c'est quelque chose que nos clients apprécient particulièrement. Ils sont tous très fiers de soutenir cette filière. Et puis ils ne sont plus les mêmes après un atelier Popfleurs, les gens ne regardent plus les fleurs de la même manière, et veulent vraiment acheter des fleurs françaises qu'ils ont encore trop de mal à trouver chez les fleuristes!

Café Fleur: La période hivernale, les grands classiques des fleuristes tels les lys ou les roses qui sont des produits demandés toute l’année par les consommateurs bien qu’ils ne soient pas de saison rendent difficiles le 100% Made in France pour les professionnels de la fleur. Comment gérez-vous ces difficultés?

Popfleurs: C'est comme tout, il faut expliquer. Ce ne sont pas des difficultés, ce sont des contraintes positives qui permettent d'avoir toujours de nouvelles idées pour nos ateliers de fleurs de saison. Nombreux sont ceux qui sont prêts à entendre qu'il n'y a pas de roses à la Saint Valentin!! Aujourd'hui, tout le monde a besoin de repères, tout le monde a besoin de s'inscrire dans les saisons, c'est bon pour le corps et l'esprit.

Café Fleur: Votre démarche va d’ailleurs encore plus loin puisque vous êtes également productrices de fleurs vous-mêmes, est-ce exact? Pouvez-vous nous en dire plus sur cette production?

Popfleurs: Oui je produis des fleurs à Blécourt au départ c'est une parcelle pour essayer de nouvelles variétés et leur tenue en vase. Cela nous permet de cultiver des variétés que nous ne trouvons pas comme l'euphorbe oblongata qui est un très joli feuillage de base. Maintenant que Popfleurs se développe, je suis à la recherche d'un jardinier horticole pour développer à plus grande échelle la culture de fleurs à Blécourt.

Café Fleur: Selon vous, comment amener les consommateurs à faire le choix de la fleur française et de saison plus systématiquement?

Popfleurs: Il suffit d'expliquer d'où viennent les fleurs et les différents traitements qu'elles subissent avant d'arriver sur la table du salon pour que nos interlocuteurs soient estomaqués ! La tendance est au slow...

Retrouvez toutes les informations sur Popfleurs sur le site internet, et suivez leurs actualités sur Instagram et Facebook

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly